in

Vous avez mangé l’ail de la mauvaise façon toute votre vie (vous avez aussi raté tous ses incroyables bienfaits)

Très utilisé dans les différentes cuisines du monde pour son goût prononcé, l’ail possède de multiples bienfaits médicinaux. Anti-inflammatoire, antiseptique et antibactérien, ce condiment aide à traiter et soulager de nombreux problèmes de santé.

Bien plus qu’un simple condiment pour relever les plats, l’ail est un super-aliment. Il est très riche en nutriments (vitamines B6 et C, phosphore, manganèse, calcium…) et possède de nombreuses vertus curatives, raison pour laquelle il est utilisé depuis la nuit des temps pour guérir plusieurs maladies.

Cette plante, qui fait partie de la famille des alliacées avec l’oignon, l’échalote et la ciboulette, est un véritable allié santé.

Quelques bienfaits de l’ail pour la santé…

L’ail doit toutes vertus curatives à un composant important : l’allicine, qui est aussi responsable de son arôme prononcé. Lorsque vous écrasez, coupez ou hachez l’ail, l’enzyme alliinase est libérée. Cette dernière transforme l’alliine, un composé de l’ail, en allicine.

Selon les chercheurs, l’allicine est une substance qui est rapidement métabolisée et très bien absorbée par les intestins. D’ailleurs, l’haleine d’ail occasionnée serait une preuve que l’allicine a été métabolisée.

L’ail pour prévenir le cancer

De nombreuses études ont été effectuées pour évaluer l’efficacité de l’ail contre le cancer et les résultats sont tels que cette plante serait capable de réduire le risque de différents cancers si elle est consommée régulièrement. L’ail pourrait ainsi prévenir cette maladie mais aussi inhiber le développement des cellules cancéreuses. Cela revient essentiellement aux composés organo-sulfurés contenus dans l’ail, notamment l’allicine. Cette substance se transforme en d’autres composés comme l’ajoène et  le diallyl disulfide. Ces derniers seraient à l’origine de l’action inhibitrice du développement des cellules cancéreuses.

L’ail contre les maladies cardiovasculaires

Consommé de manière régulière, l’ail aurait un effet sur la santé cardiovasculaire. Il contient beaucoup d’antioxydants, particulièrement des flavonoïdes, qui combattent les radicaux libres pouvant endommager les cellules de l’organisme et entraîner des maladies cardiovasculaires et des cancers. L’ail comprend également des saponines, des substances qui aident à réduire le taux de cholestérol dans le sang, et préviennent ainsi les troubles cardiovasculaires.

L’ail pour traiter les infections

Grâce à ses propriétés antimicrobiennes et anti-inflammatoires, l’ail peut être utile pour traiter les infections, en détruisant les microbes. L’ail est aussi efficace pour traiter les infections de l’oreille, comme l’otite. Selon une étude menée par des chercheurs de Boston University School of Medicine, l’ail est aussi efficace qu’un antibiotique, détruisant 14 bactéries pouvant entraîner une infection à l’oreille chez les enfants.

Cette plante aromatique est efficace pour guérir les rhumes et les grippes, en renforçant le système immunitaire pour venir à bout des virus causant ces maladies.
L’ail peut être utilisé en usage interne comme externe pour soulager les symptômes liés aux infections.

Comment utiliser l’ail pour profiter de ses bienfaits ?

Pour profiter pleinement de ce super-aliment, il est important de savoir comment l’utiliser : cuit ou cru ?

Tout comme l’huile d’olive qui perd ses nutriments quand elle est chauffée, l’ail perd certaines de ses propriétés quand il est cuit. Écrasez l’ail ou hachez-le et laissez reposer pendant 5 à 10 minutes pour que la réaction chimique qui permet de produire l’allicine puisse avoir lieu. Vous pouvez par la suite l’utiliser tel quel dans de nombreuses recettes ou le cuire, à condition de ne pas dépasser 10 minutes sur le feu pour qu’il conserve ses propriétés et ses nutriments.

Mais l’ail est beaucoup plus efficace quand il est cru. Avaler une gousse d’ail crue n’est peut-être pas votre tasse de thé, mais ça en vaut vraiment la peine, puisque ça permet de traiter différentes maladies comme : la grippe, le rhume, les maux de gorge, les infections…

Si l’ail devient germé, ne le jetez surtout pas, il est toujours comestible et présente encore plus de bienfaits pour la santé. En effet, le pouvoir antioxydant de l’ail augmente quand il est germé.

Voici quelques remèdes à base d’ail, efficaces pour guérir et prévenir différentes maladies :

  • L’ail et le miel

Ce remède est idéal pour traiter les rhumes, grippes, infections et inflammations.
Pour préparer ce remède, vous aurez besoin d’une tête d’ail et de miel. Commencez par éplucher les gousses d’ail et écrasez-les. Laissez l’ail reposer pendant 15 minutes, ensuite, placez-le dans le bocal et recouvrez de miel. Utilisez assez de miel pour tout couvrir. Fermez le bocal et laissez cette préparation agir pendant 3 à 5 jours dans un endroit sec, puis placez-la au réfrigérateur.

Prenez une à deux cuillères par jour.

  • La teinture-mère d’ail

Préparer une teinture-mère (solution issue de la macération d’une plante dans de l’alcool ou du vinaigre) est un bon moyen de bénéficier des bienfaits de l’ail sans se soucier de son arôme !

Ingrédients :

  • 1 tasse de gousses d’ail hachées ou écrasées
  • ½ tasse de vinaigre de cidre
  • ½ tasse de miel
  • Une pincée de poivre noir

Mettez l’ail dans un bocal en verre et laissez reposer pendant 5 à 10 minutes. Ensuite, dans un autre bol, mélangez le vinaigre de cidre, le miel et le poivre, puis versez le tout sur l’ail. Fermez le bocal et laissez macérer pendant un mois, dans un endroit sec, à l’abri de la lumière.

Après un mois, filtrez la préparation pour récupérer le liquide et placez-le dans un bocal en verre, à mettre au réfrigérateur.

Prenez 10 à 20 gouttes par jour pour prévenir ou soulager les rhumes ou les grippes. Vous pouvez les diluer dans une tisane.

Mise en garde :

L’ail n’est pas recommandé aux personnes souffrant de porphyrie, parce qu’il accentue ses effets. Il est aussi déconseillé pour les femmes allaitantes, pour que son arôme fort n’altère pas le gout du lait maternel.

En outre, les personnes qui s’apprêtent à faire ou qui viennent de subir une intervention chirurgicale ne doivent pas consommer d’ail. Ce dernier possède un effet anticoagulant et peut entraîner des hémorragies.

Source : santé+mag

What do you think?

Written by admin

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading…

0

Comments

0 comments

Ils voient une fillette abandonnée dans la nuit, ils s’approchent mais vont vite le regretter

Les premiers signes que le niveau de magnésium dans votre corps est dangereusement faible. Lisez avant qu’il ne soit trop tard