in

Voici comment cette femme a perdu 28 kilos

Avant : 102 kilos
Après : 74 kilos

Le style de vie

Quand j’étais petite, ma famille et moi mangions tout le temps dehors et le garde-manger était rempli de malbouffe. J’étais le genre d’enfant qui ne pouvait pas se contenter d’un seul bonbon ; il me fallait le paquet. Comme j’étais plus grosse que les autres, mes camarades d’école me taquinaient à propos de mon poids. Je pensais juste : « C’est moi, c’est comme ça. Je suis grosse et on ne peut rien y faire ».

En grandissant, je me suis tournée vers des régimes drastiques pour essayer de perdre du poids car je pensais que c’était la seule chose qui marchait. Mais, après quelques jours sans beaucoup manger ou à ne manger que certains aliments, j’abandonnais.

Le changement

Mon père aussi faisait face à des problèmes de poids. Quand j’avais 12 ans, il est allé à une retraite pendant deux semaines, au Pritikin Longevity Center, où il a été sensibilisé à la nutrition et où il faisait du sport plusieurs fois par jour. À son retour, il avait une mine superbe et il a essayé de conserver ces habitudes, mais il est finalement revenu au style de vie malsain du reste de la famille.

En 2008, mon père est mort d’une crise cardiaque. Ça a été un signal d’alarme pour moi. À 18 ans, j’avais déjà une tension artérielle élevée et je voulais être sûre d’atteindre l’âge de 60 ans, contrairement à mon père. J’étais malade de ce que je voyais dans le miroir et j’avais besoin de changer.

Donc, j’ai fait mes bagages et je suis partie pour la retraite de remise en forme où mon père était allé quand j’étais petite. Le centre avait beaucoup changé depuis cette époque, mais le programme de base était le même : trois semaines à faire du sport trois fois par jour (six jours par semaine), des cours de cuisine pour manger des repas sains. Quand ils m’ont pesée, au début du programme, j’étais à 102 kilos.

Je me levais tous les matins à 6 heures pour manger mon petit-déjeuner qui se composait généralement de flocons d’avoine avec des pommes, des bananes et des raisins secs. Ensuite, j’avais soit une séance de levée de poids, soit un cours de cardio, pendant au moins une heure. Ensuite, nous avions des cours plus relax, comme la zumba, la gym aquatique ou le stretching.

Le déjeuner était servi sous forme de buffet. Il y a avait des choses comme des burgers aux haricots noirs, des spaghettis aux courgettes et des champignons farcis, ainsi qu’un bar à salades et des fruits. Le déjeuner était suivi d’un cours de cardio avec un coach, puis d’un cours de cuisine.

À ce cours, j’ai appris comment préparer la viande et même des pâtes sans utiliser de beurre, d’huile, de sel ou autres ingrédients mauvais pour la santé. C’était fou de réaliser que vous n’avez effectivement pas besoin de ces choses pour que vos plats soient bons.

Après trois semaines de ce programme, j’avais perdu 6,5 kilos et j’ai décidé de rester deux semaines de plus. J’aimais beaucoup être entourée d’autres personnes déterminées à rester en bonne santé et les progrès que je réalisais me faisaient me sentir bien.

La transition du retour à la maison a pourtant été un peu difficile. J’étais vraiment décidée à garder mes bonnes habitudes et à utiliser tout ce que j’avais appris dans le programme, mais mes amis et ma famille ne voyaient pas les choses ainsi.

Certains amis m’ont rendu la vie difficile quand je faisais des commandes spéciales dans les restaurants (je demandais toujours ma nourriture grillée ou à la vapeur, sans sel ni huile) ou que j’amenais même ma propre nourriture (les restaurants n’avaient pas l’air de s’en formaliser). J’ai en fait perdu des amis qui avaientl’habitude de se gaver de sucreries en regardant des films avec moi. Hormis notre passion pour la malbouffe, je réalisais que nous n’avions pas grand-chose en commun.

Comme je n’aime pas beaucoup cuisiner, j’ai commencé à commander des repas auprès du centre. Mais je continue à préparer mes propres snacks et mes légumes.

J’ai aussi continué à faire de l’exercice une ou deux heures par jour, six jours par semaine. C’est agréable d’aller au club de gym en sachant quoi faire avec les machines. Je me sens tellement mieux après le sport qu’il m’est difficile de m’en passer.

Un an et demi après avoir décidé d’aller perdre du poids au centre, j’avais perdu 28 kilos et pris beaucoup de muscles.

La recompense

Au moment d’Halloween, j’aime pouvoir porter ces jolis petits costumes que je n’aurais jamais osé mettre auparavant. Cela peut paraître ridicule, mais c’est la vérité ! Ces détails me font me sentir bien, et fière du chemin que j’ai parcouru.

Les conseils de Haley

Si vous mangez sainement, vous n’avez pas besoin de compter les calories. Les gens me demandent souvent si je m’affame, étant donné que j’ai perdu beaucoup de poids, mais je leur dis que je mange probablement plus qu’eux dans une journée. Lors de ma retraite, j’ai appris que vous pouvez mieux vous rassasier en mangeant plus d’aliments pauvres en calories, comme les légumes et les protéines maigres, que nous ne pourriez le faire avec de la malbouffe. Il est presque impossible de manger pour 1.000 calories de brocolis !

Ne vous interdisez aucun aliment. Quand je suis rentrée à la maison après ma retraite et que j’ai vu du Nutella dans la cuisine, je savais que me dire que je ne mangerai plus jamais ce type de gourmandises m’en donnerait encore plus envie. Donc je m’autorise à manger un cupcake ou toute autre chose qui me fait envie quand je le veux vraiment.

N’ayez pas peur des clubs de gym. Avant d’aller au centre, j’entrais dans mon club de gym, je regardais autour de moi et je sortais. Je ne me sentais tellement pas à ma place que je ne voulais même pas essayer quoi que ce soit. Mais après avoir réalisé qu’il n’y avait rien d’intimidant à aller dans un club de sport, j’aurais voulu ne pas avoir été aussi effrayée au départ.

Source : santé+mag 

What do you think?

Written by admin

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading…

0

Comments

0 comments

Voici pourquoi vous n’arrivez pas à perdre la graisse du ventre

Selon une étude, un sommeil de 6 heures équivaut à… ne pas dormir du tout, pour votre corps