, , ,

Un homme tranche la tête de sa conjointe devant le regard terrorisé de sa fille de 3 ans.

Un homme a dit à sa fille de 3 ans de faire ses adieux à sa maman avant de trancher la tête de son conjointe devant le regard horrifié de la fillette.

L’homme de 32 ans nommé Timothy Hernandez a décidé de massacrer son amoureuse nommée Vanessa Cons, car Dieu lui aurait dit de l’abattre parce qu’elle ne s’était pas repentie. 

Selon ce que les sources policières ont bien voulu confier aux médias locaux, l’homme aurait commencé à lire des extraits de la Bible à Cons dimanche matin. Les détectives croient que l’homme aurait utilisé un couteau de boucherie afin de découper la tête de Cons. Hernandez aurait ensuite pris la tête de Cons pour la poser sur son torse.

La très jeune fillette aurait déclaré aux enquêteurs avoir vu son père trancher la tête de sa mère avec des ciseaux, puis c’est alors qu’elle aurait hurlé de terreur en comprenant que son père s’en prenait à sa mère.

La scène extrêmement tragique s’est produite dans la demeure familiale où vivaient Hernandez et ses proches à Mount Vernon, à Washington.

Ce seraient les parents de Hernandez qui auraient fait la découverte de la scène très sanglante en revenant de l’église. Ceux-ci auraient aussitôt signalé la scène d’horreur à la police.

Les parents de Hernandez avaient expliqué à la police que le couple s’était disputé la veille.

Par la suite, lorsque Hernandez a été interrogé par les enquêteurs, l’homme a décidé de reconnaître qu’il était l’auteur du meurtre sauvage de Cons, tout en expliquant que ses gestes lui avaient été ordonnés par Dieu.

L’homme fait donc face à des accusations de meurtre prémédité et il est actuellement détenu. Il devra payer une caution d’un million de dollars s’il souhaite retrouver sa liberté provisoire en attendant sa prochaine comparution qui a été fixée en date du 6 septembre prochain.

Vidar Jay, le frère de Cons, a créé une campagne de sociofinancement afin de payer les funérailles de sa soeur. Dans la note explicative de la campagne de sociofinancement, Vidar Jay explique: « Je me sens comme dans un mauvais rêve. Ma soeur, Vanessa Cons, était une personne très aimante qui mettait constamment ses enfants en priorité et qui n’hésitait jamais à passer en dernier pour le bien-être des autres. »

L’homme a aussi précisé que sa soeur avait toujours été une personne très optimiste et souriante.

Enfin, Vidar Jay a confié que sa famille éprouvait beaucoup de difficulté à reparler des circonstances effroyables dans lesquelles sa soeur avait perdu la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une infirmière découvre que son nouveau collègue est un bébé qu’elle a soigné 28 ans plus tôt

Une mère affirme que son bébé de 2 ans fume 2 paquets de cigarettes par jour et la vidéo soulève l’indignation