in

Success story : Comment Grace Borst a perdu 43 kilos

Avant : 120 kilos
Après : 77 kilos
Le style de vie
Enfant, je me débattais déjà avec des problèmes de poids. J’essayais de rester active en pratiquant des sports d’équipe et en faisant de la danse, mais il m’était difficile de manger sainement. J’adorais le fast-food, particulièrement les burgers et les pizzas. Arrivée au collège, j’étais contrariée par mon poids.

J’ai alors commencé à utiliser des laxatifs pour perdre du poids. Parfois, j’en prenais plus de 15 par jour. Je me suis ensuite tournée vers des pilules pour maigrir et j’ai commencé à sauter des repas. Même si j’avais des vertiges tout le temps et des problèmes pour dormir, je ne pouvais chasser mon obsession de perdre du poids. Je suis tombée dans un cycle où je me gavais, puis me purgeais.

J’ai touché le fond quand je me suis tournée vers des drogues pour me couper l’appétit, ce qui s’est transformé en addiction. Pendant 2 ans au collège, je passais des journées entières sans manger. J’avais perdu presque 50 kilos, mais au prix de terribles sautes d’humeur. Durant ma première année de lycée, mon désir d’être mince a complètement guidé ma vie.

C’est aussi l’année où j’ai rencontré celui qui est aujourd’hui mon mari, qui fréquentait aussi ce lycée. Il m’a aidée à affronter mon addiction et, quelque mois après l’avoir rencontré, j’étais sevrée. Le seul inconvénient était que j’avais complètement laissé aller mon corps. Dans les 7 ans qui ont suivi, mon poids a grimpé jusqu’à 120 kilos. Je me disais : « Peut-être suis-je juste censée être en surpoids ».

Le changement

Quelques mois après avoir atteint 120 kilos, j’ai décidé de perdre du poids de façon saine. J’ai commencé par trouver des versions plus légères et plus nutritives des repas que j’aime, comme les tacos. J’utilisais des tortillas aux céréales complètes avec de la dinde hachée maigre, de la laitue et de la crème allégée.

J’ai aussi arrêté le soda, ainsi que le fast-food à base de dinde froide (ce qui a été plus facile que je ne le pensais), mais je n’ai pas fait d’autre changement extrême. Je détestais l’huile et le vinaigre dans les salades, donc je ne me suis pas forcée à en manger. Je savais que je devais apprendre à aimer manger sainement pour m’y tenir. J’ai créé un compte Instagram pour suivre mes progrès et partager mon histoire.

L’une de mes vieilles excuses pour ne pas faire de sport était que je ne voulais pas conduire jusqu’au club de gym. Alors mon mari et moi avons acheté un tapis de course et un appareil de musculation pour la maison. J’ai commencé par marcher sur le tapis incliné pendant 30 minutes. Puis, après quelques mois, j’ai augmenté la vitesse du tapis et commencé à marcher sans me tenir aux barres. Mon mari (qui avait commencé à manger plus sainement avec moi) alternait avec moi entre le tapis de course et l’appareil de musculation. Au bout de huit mois, j’avais perdu plus de 25 kilos.

Quand mon poids a stagné, deux mois plus tard, j’ai su que je devais faire plus de changements. J’ai commencé à travailler avec un coach pour apprendre comment manger plus sainement et améliorer mes séances d’entraînement. J’ai commencé à ajouter plus de légumes et de protéines maigres à mon alimentation et à me concentrer sur le lever de poids.

La récompense

Un an et demi après avoir décidé de transformer ma vie pour la rendre saine, j’avais perdu plus de 40 kilos. Maintenant, je sais que j’avais juste besoin d’un état d’esprit positif pour faire ce qui était le mieux pour mon corps et ma santé. Je suis plus heureuse que je ne l’aurais jamais espéré, et pleine de cet amour de moi-même dont j’ai tant manqué pendant si longtemps.

Mon mari et moi aimons partager un style de vie sain : nous faisons de l’exercice ensemble après le travail et nous ajoutons des équipements à notre salle de gym à domicile. Nous nous encourageons mutuellement quand nous avons la flemme, et notre mariage est plus fort grâce au chemin parcouru ensemble.

Les conseils de Grace

Rester positif. « Cela peut sonner comme un conseil rebattu, mais il y a des moments où je manque une séance d’entraînement ou je dévie du chemin. Mais je dois l’accepter, l’évacuer et savoir que je peux continuer à avancer. Je me dis toujours : « tu peux le faire ! »
Un jour après l’autre. « Changer mon style de vie lentement m’a aidée à m’y tenir et à y prendre du plaisir. Je savais que si je passais d’un repas chez McDonald’s à un régime sain d’un jour à l’autre, j’abandonnerai. J’ai appris à être patiente. »

Planifier pour réussir. « Si je sais que j’ai quelque chose à faire après le travail, je dois me lever plus tôt le matin pour faire ma séance de sport, ce qui signifie que je dois aussi me coucher plus tôt la veille au soir. Je m’assure de toujours planifier mes journées à l’avance, afin de ne pas manquer de séance quand je suis très occupée. »

Source : santé+mag 

What do you think?

Written by admin

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading…

0

Comments

0 comments

20 raisons évidentes pour lesquelles vous ne devriez jamais aller aux Philippines !

Un australien trouve une araignée mortelle dans la chaussure de son fils