in

Que savez-vous sur les OGM? Ces 4 astuces simples vont changer votre vie pour toujours!

Le terme OGM désigne un organisme vivant, végétal ou animal, dont les caractéristiques génétiques initiales ont été modifiées de manière non naturelle. Même si les cultures transgéniques sont interdites dans la plupart des pays, 80% des animaux d’élevage consomment des céréales contenant des OGM, ce qui influence de manière inévitable notre consommation. Voici quelques astuces simples pour éviter les OGM au quotidien afin de rester en bonne santé.

Qu’est-ce qu’un OGM ?

Un Organisme Génétiquement Modifié est un organisme qui a subi une modification qui peut intervenir sous trois formes : ajout, suppression ou remplacement d’au moins un gène. Ce procédé est appelé transgénèse, il consiste en un transfert dans une cellule de l’organisme receveur d’un ou plusieurs gènes prélevés dans un autre organisme. Cette biotechnologie combine ainsi l’ADN de différentes espèces, des combinaisons instables de gènes animaux et végétaux qui ne peuvent pas se produire naturellement ou dans des conditions d’élevage traditionnel.

OGM, pesticides et herbicides : un cocktail explosif pour l’environnement et l’homme !

80% des OGM cultivés dans le monde entier sont conçus pour supporter le traitement herbicide. L’objectif initial de cette méthode : éradiquer la faim dans le monde en développant des cultures résistantes aux pesticides et herbicides afin d’augmenter la production et réduire les coûts. Mais ce procédé a créé d’autres problèmes : les insectes et les mauvaises herbes sont devenus résistants aux pesticides et herbicides. Résultat : les agriculteurs ont commencé à utiliser des produits encore plus chimiques et donc plus nocifs, ce qui a des conséquences non seulement sur l’environnement, mais entraîne aussi des problèmes de santé chez les hommes et les animaux.

Une étude brésilienne a révélé que les OGM pouvaient être associés à des cas de leucémie et d’anémie. En effet, des chercheurs ont établi un lien entre les bio-pesticides utilisés dans les cultures OGM (Bacillus Thuringensis) et des cas de leucémie, démontrant qu’ils pouvaient provoquer des anomalies sanguines telles que l’anémie et les hémopathies malignes (cancers du sang).

Si on considère que 80% des aliments transformés aux États-Unis sont génétiquement modifiés, vous pouvez apprendre à vous protéger en adoptant ces conseils très simples pour les tenir éloignés de votre alimentation.

Voici 4 astuces simples pour éviter les OGM et rester en bonne santé :

Astuce n°1 : manger et acheter Bio
Les produits issus de l’agriculture biologique ne contiennent pas de composants ou de traces d’OGM. Il s’agit d’un processus qui comprend un ensemble d’étapes, encadré par une réglementation bien spécifique, de la production agricole jusqu’au produit fini où des procédés respectueux de l’environnement sont utilisés. Un geste simple : achetez des produits étiquetés « Bio », « 100% organique » ou « élaborés avec des composants biologiques » pour en avoir le cœur net.

Astuce n°2 : rechercher l’étiquetage « Nourri sans OGM »
Les produits qui comportent cette étiquette, « Nourri sans OGM » ou « Issus d’animaux nourris sans OGM », sont le lait, les œufs et tous les produits transformés. Ils ne présentent alors aucun danger pour la santé. Ces produits sont vérifiés par des organismes indépendants et sont donc en conformité avec la règlementation. Aux États-Unis par exemple, ces produits portent l’étiquette « Non-GMO Project Verified ».

Les produits de consommation sont vérifiés par une organisation à but non lucratif, indépendante, mobilisée pour donner la possibilité aux consommateurs d’avoir le choix d’opter pour des produits clairement étiquetés « Sans OGM », « Sans hormones artificielles »…

Astuce n°3 : éviter les ingrédients potentiellement à risque
Si les produits ne sont pas étiquetés « 100% organique » ou « Sans OGM », essayez d’éviter ceux qui pourraient être dérivés d’OGM. Il faut savoir que les huit cultures vivrières génétiquement modifiées sont les suivantes : le maïs, le soja, le colza, la betterave à sucre, les graines de coton, certaines variétés de courgettes (la courge jaune) et la papaye (de Hawaï).

Sucre : par exemple, pour un produit « made in USA » qui n’est pas étiqueté « 100% organique » et qui contient du sucre qui n’est pas du sucre de canne, alors vous pouvez être certain que ce sucre est le résultat d’une combinaison à la fois de canne à sucre et de betterave à sucre (OGM).

Produits laitiers : le lait peut provenir de vaches auxquelles on a injecté des hormones de croissance bovine. Pour vérifier vos produits, vous devez rechercher les étiquettes suivantes : « Sans hormones artificielles », « Sans traitement STbr ou rBGH ».

Astuce n°4 : télécharger des guides commerciaux
Pour une meilleure prévention, téléchargez les brochures pour être mieux informé sur les produits de consommation courante qui sont susceptibles de contenir des traces d’OGM et d’éviter les aliments/produits à risque (voir les guides d’achat sans OGM). Ces brochures détaillées vont vous guider dans vos achats et vous permettre de mieux déchiffrer ce qui se cache derrière chaque étiquette.

Source : santé+mag

What do you think?

Written by admin

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading…

0

Comments

0 comments

La meilleure et la pire des positions de sommeil (et comment les améliorer)

Vous ne le croirez jamais : ces mauvaises habitudes peuvent en réalité améliorer votre santé