in ,

L’usine de caoutchouc

Avant de signer un contrat, un industriel visite une usine qui produit des objets à base de caoutchouc.

C’est le Directeur en personne qui lui fait faire le tour du propriétaire. Ils s’arrêtent devant une première machine qui émet des sons étranges. Dong… Plouss. Dong…Plouss.


« Vous voyez, explique le Directeur à son hôte, ici on fabrique des tétines pour les biberons des bébés. Le « dong », c’est lorsque la tétine est moulée par la machine et le « plouss », c’est quand elle perce un trou à l’intérieur. Vous me suivez ? »

Les deux partenaires s’arrêtent ensuite devant une autre machine qui ne produit que des « dong » à répétition: Dong, dong, dong, dong…
« C’est quoi, ça ? interroge le visiteur.
– Ca, c’est une machine qui fabrique des gants de vaisselle, explique le Directeur. Évidemment ils sont imperméables, c’est pour cela que vous n’entendez que des « dong ». »

Ils poursuivent tous deux la visite de l’usine et s’arrêtent devant l’atelier de conception des préservatifs.
Le visiteur est très surpris lorsqu’il entend : Dong… Dong…Dong.. Plouss. Dong… Dong… Dong… Plouss.
Et il interpelle immédiatement le Directeur : « Dites moi, votre machine est défectueuse, elle fait des trous dans les préservatifs. »

Le propriétaire des lieux explique : « Oui, un préservatif sur quatre qui sort de l’usine est percé ».
– Mais c’est pas très bon pour la réputation de la marque cette histoire ? » répond le visiteur troublé.

Et le Directeur de répliquer : « Non mais c’est excellent pour le commerce des tétines… » !

What do you think?

Written by admin

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading…

0

Comments

0 comments

Tous contaminés

Un homme rédige une lettre à l’amant de sa femme