, ,

La maman pense que son bébé a la varicelle, or le docteur lui révèle l’horrible vérité

Quand Oscar est né, ses parents avaient remarqué la présence de petits points rouges sur son corps.

Puis, voilà que 10 mois après sa naissance, les points rouges sur le corps d’Oscar n’avaient toujours pas disparu et en fait, ils s’étaient propagés, en plus d’avoir pris l’apparence d’éruptions cutanées.

Évidemment, quand les points rouges ont commencé à s’étendre jusqu’au visage d’Oscar, la mère du garçon, une femme de 26 ans nommée Stephanie Webster, n’a pas paniqué, car elle a tout d’abord cru que le bambin avait la varicelle.

Or, elle n’aurait jamais pu prévoir ce que le médecin lui annoncerait.

Dans une entrevue accordée au DailyMail, la mère a expliqué qu’au cours des premiers mois, elle et son conjoint ne se sont pas inquiétés avec ces petits boutons, car on leur avait dit que c’était très fréquent chez les nouveaux-nés, étant donné que leur peau est extrêmement sensible.

Mais ce que Stephanie ignorait, c’est qu’en réalité, ce n’était pas la varicelle qui était à l’origine de ces éruptions, mais un type de cancer très agressif qui s’en prend au système immunitaire.

On estime qu’un bébé sur 100 000 nait avec cette maladie nommée Histiocytose langerhansienne au Royaume-Uni.

Pour ajouter à l’inquiétude des parents, le cas d’Oscar était très particulier, car généralement, il ne se développe pas aussi vite chez un bébé.

Le petit Oscar a donc subi des traitements de chimiothérapie, mais les marques produites par la maladie n’ont toujours pas disparu.

On estime généralement les chances de survie d’une personne atteinte de cette maladie à 90%, toutefois, les médecins refusent pour le moment de faire des prévisions quant aux chances de guérison d’Oscar.

Comme les parents d’Oscar l’expliquent, l’apparence d’Oscar fait en sorte qu’il est constamment isolé des autres, car les enfants en ont peur et sinon, les parents craignent qu’il puisse être contagieux.

Les parents d’Oscar se disent cependant compréhensifs quant à cette situation, car ils sont bien placés pour être conscients que plusieurs parents peuvent penser que le jeune garçon a la varicelle.

Mais une des grandes craintes des parents d’Oscar, c’est que leur fils finisse par perdre la vue en raison des lésions sur son corps qui continuent à se propager et à gagner en importance, et notamment, à proximité de ses yeux.

De plus, le petit Oscar doit fréquemment endurer des traitements parfois douloureux en plus de transfusions de plaquettes de sang.

Mais malgré tous ces irritants, la famille d’Oscar affirme que le petit garçon garde toujours sa bonne humeur et qu’il est le rayon de soleil de tout son entourage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La présentatrice météo mexicaine qui vend du rêve