,

Cette femme drogue sa fille de 17 ans aux somnifères puis l’étouffe à mort

Une mère incompréhensible tue sa fille

Anita Varnerot a comparu durant 4 jours devant la Cour d’Assises de Seine-et-Marne pour avoir drogué puis étouffé à mort sa fille de 17 ans.

Le corps sans vie de sa fille Marie avait été découvert le 17 février 2014 dans son lit dans la chambre du domicile familial de Maincy. C’est la mère qui avait alerté les secours.

Elle avait brandi à ces derniers une taie d’oreiller expliquant l’avoir trouvée autour du cou de l’adolescente.

Elle avait expliqué avoir reçu un appel téléphonique d’un individu l’indiquant qu’il avait « tué sa fille, car elle était séropositive et qu’elle l’avait contaminé ».

Mais l’enquête avait révélé que c’est elle-même qui s’était appelée sur son téléphone portable depuis une cabine téléphonique.

Une autopsie avait été pratiquée et avait révélé des traces de strangulation et la présence de somnifères à un dosage dix fois supérieur au dosage thérapeutique.

La mère de famille qui est âgée de 40 ans, a été condamnée ce lundi soir à 20 ans de réclusion criminelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 opérations ! L’homme-arbre retrouve l’usage de ses mains après 23 ans de combat effréné

Il fait un feu dans sa chambre et se fait réprimander par ses parents en direct