, ,

Aux merveilles de Pékin

Après avoir conquis les villes françaises, la restauration chinoise s’attaque au monde rural. 


Un jour, le café d’une petite bourgade de Provence est vendu, et le villageois voient avec stupéfaction le toit de tuiles roses s’orner d’une sorte de chapeau de pagode, tandis que l’enseigne « Lou Pescadou » est remplacée par « Aux merveilles de Pékin ».

Bien entendu, les conversations vont bon train et l’on se murmure de bouche à oreille des choses épouvantables sur ce que ces gens-là mettent dans leur drôle de cuisine. 

A quelques jours de l’ouverture, le restaurateur chinois se pointe à l’épicerie du village : 
– Bonjour, monsieur l’épicier. Je voudrais douze boîtes de Canigou. 
Oh, boudiou ! fait l’autre méfiant. Vous comptez en faire quoi de ce Canigou ? 
– Le donner à mes chiens, bien sûr ! J’ai deux labradors. 
– Alors, amenez-les-moi , môssieur ! Quand je les aurai vus, je donnerai les boîtes ! 
Un quart d’heure plus tard, le Chinois revient avec ses deux labradors, et l’épicier lui donne son Canigou. 

Le lendemain il se pointe à nouveau dans la boutique : 
– Je voudrais douze boîtes de Ronron… 
– Et vous comptez le mettre dans quoi ce Ronron ? demande l’épicier. 
– Dans l’écuelle de mes chats, bien entendu. J’ai trois persans… 


– Eux aussi, j’aimerais bien les voir de mes propres yeux. Quand vous me les aurez montrés, vous aurez les boîtes ! 
Un quart d’heure après, le Chinois revient avec ses trois persans et repart avec son Ronron. 

Le lendemain, il arrive avec un petit récipient en porcelaine chinoise, soulève le couvercle et dit à l’épicier , en lui tendant une petite cuiller en argent : 


– Goûtez-moi ça… 
– Oh, je n’ose pas, fait l’autre. C’est trop gentil… 
– Si, si, j’insiste. Goûtez ! 


Alors l’épicier goûte, et recrache immédiatement en s’écriant : 
– Mais c’est de la merde ! 
– Exact, fait le Chinois. Je voudrais douze rouleaux de papier hygiénique……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voici comment saccager un repas de famille

Une jolie femme et un homme