, , ,

À l’aéroport, une femme est forcée de montrer sa serviette hygiénique pleine de sang aux agents

Une femme affirme que des agents dans un aéroport l’ont obligée à présenter la serviette hygiénique souillée qu’elle portait. La femme souhaitait alors effectuer un vol de Boston à Washington DC.

La femme de 27 ans nommée Zainab Merchant, qui est une finissante de la prestigieuse université Harvard, habite à Orlando en Floride. Merchant se rendait à une conférence dans laquelle elle devait prendre part quand des agents de la Transportation Security Administration (TSA) l’ont interceptée.

L’écrivaine a ensuite expliqué au Huffington Post qu’au moment où un des agents de la TSA l’a abordée, il l’a touchée au niveau du pubis afin de vérifier si elle traînait sur elle des objets qu’elle cachait.

Après avoir effectué la fouille, l’agent a informé Merchant que ses collègues devraient approfondir leur enquête.

Se doutant bien de ce que l’agent avait cru avoir découvert, Merchant l’a informé qu’elle portait une serviette hygiénique, car elle avait ses menstruations. Deux agents du TSA ont donc demandé à la jeune femme de se rendre dans une pièce isolée, puis ils l’ont forcée à baisser ses pantalons afin de voir la serviette hygiénique imbibée de sang de leurs propres yeux.

Merchant a aussitôt indiqué aux agents qu’elle considérait avoir été traitée de façon abusive et ainsi, elle leur a demandés de lui fournir leur identité et leur matricule. Selon ce qu’affirme Merchant, les agents auraient refusé de fournir ces informations à la femme, se contentant au lieu de masquer leur insigne avec leurs mains.

Pour ajouter à l’indignation, Merchant affirme que ce n’est pas la première fois qu’elle a maille à partir avec des agents de la TSA. La jeune femme affirme avoir été l’objet de fouilles à de nombreuses reprises.

De son côté, la American Civil Liberites Union (ACLU) se dit convaincue que Merchant aurait été placée sur une liste de surveillance gouvernementale. La ACLU a dévoilé qu’elle avait déposé une plainte au nom de Merchant afin de dénoncer le comportement abusif des agents gouvernementaux à son égard.

Toujours selon la ACLU, Merchant aurait été interrogée par les agents à de nombreux sujets. On aurait notamment demandé à la jeune femme si elle portait sur elle des explosifs tout en tentant de vérifier si elle avait des liens avec des organisations terroristes telles que l’État Islamique.

De toute évidence, Merchant a été victime de profilage racial de la part des agents de la TSA.

Le Département de la Sécurité Intérieure a réagi en affirmant qu’il ne pouvait pas nier ou confirmer si Merchant avait été placée sur une liste de surveillance gouvernementale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une compagnie se lance dans la création de soutiens-gorge pour hommes

Un homme se fait humilier par son amoureuse alors qu’il regarde des femmes aux grosses fesses en bikini sur Instagram